Toutes les erreurs de la critique commises ?

Toutes les erreurs de la critique commises ? mon ?gard, ? mes d?buts, furent qu’elle ne vit pas qu’il ne fallait rien d?finir, rien comprendre, rien limiter, rien pr?ciser, parce que tout ce qui est sinc?rement et docilement nouveau – comme le beau d’ailleurs, porte sa signification en soi-m?me. La d?signation par un titre mis ? mes dessins est quelquefois de trop, pour ainsi dire. Le titre n’y est justifi? que lorsqu’il est vague, ind?termin?, et visant m?me confus?ment ? l’?quivoque. Mes dessins inspirent et ne se d?finissent pas. Ils ne d?terminent rien. Ils nous placent, ainsi que la musique, dans le monde ambigu de l’ind?termin?. Ils sont une sorte de m?taphore.
— Odilon Redon,